La frappe surpuissante du brésilien sonne sérieusement l'écossais. Plus de peur que de mal (quoique...). On appelle cela les risques du métiers.